Catalogue des albums / singles

Mondjo2

Mondjo

AnnéeTitre de l’album 
1972Ghalo Ghalo
1974Nkéré
1974Nandipo
1975Likwala
1976Afrika Obota
1976Ndandaye
1977Ewawa
1978Olando
1978Eseringila
1978Afrika Salalo
1979Elowè
1979Owèndè
1980Mengo
    –Ndjuke
1981Isamu y’apili
1982Awana w’Afrika
1983Mando
1984Réveil de l’Afrique
1986Sarraounia
1986Piroguier
1986Ka’ bo
1987Passé composé
1988Espoir à Soweto
1989Quête de la liberté
1990Silence
1993Lambarena Bach to Africa
1995Maladalité
1996Carrefour Rio
2000Obakadences
2004Ekunda-Sah
2005Mandji 2005
2006Gorée
2008Vérités d’Afrique
2010Mondjo
2010Mandji Ebwé
2011Dyawo
2013Destinée
2016Libérée la liberté
2017Gabon, éveil de la conscience patriotique
2018Gabon libéré
2018La couleur de l’Afrique

1. Mondjo

Le noir est noir avec les uns
Noir, mais pas avec les autres …
Le blanc est blanc avec les uns
Blanc, mais pas avec les autres …
La femme est femme avec les uns
Femme, mais pas avec les autres …
Les hommes « Z’homment » avec les uns
« Z’homment », mais pas avec les autres …

Contre la pauvreté
Contre, mais pas avec les pauvres

La terre est notre avec les uns
Notre, mais pas avec les autres …
La bombe est bonne avec les uns
Bonne, mais pas avec nous autres …
La bombe n’est bonne ni avec les uns
Ni avec les autres …

Mais la souffrance

Oh ! MONDJO

Un lien terrible avec la bombe


Hé MONDJO oh ! iya oh !
Hé MONDJO oh ! iya, iya oh !

La chanson « Mondjo » soulève la question des antagonismes qui gouvernent  l’organisation sociale voire mondiale. La conséquence immédiate qui découle de cet état de fait est la division de la société en deux catégories : celles des privilégiés disposant de tous les droits et celle des soumis, les laissés-pour-compte. Mais il existe une chose qui parvient à briser les différentes formes de discriminations (structurelles ou institutionnelles) et à créer un « lien », entre tous les hommes : « la bombe » et « la souffrance » qu’elle induit.

2. « 12-01-10 La Chanson d’Haïti »

Refrain :

HAÏTI Chérie, myè négro
HAÏTI Chérie, awè négro
Awè n’azeng’okili
O ! négro
Ekalé z’oma z’orema
Kaw’oyangayanga w’oma …

1. Abambo nwe me mo vuru vuru
Toussaint LOUVERTURE ne : « HAÏTI ! LÉVÉ ! »
DIGNITÉ kawo LIBERTÉ … !
2.Igowi nye nwo pieds nus
DESSALINES dela ge dele,
Dipenda kawo LIBERTÉ

3. Papa Doc, bébé Doc, Sweri
Tontons MACOUTES – « Officiels nus »
Aluta continua !

4. Vodou, lien sacré ni mama AFRICA
LUMUMBA, SANKARA, MAKEBA …
Diaspora UJAAMA
Prix à payer : sang versé.
« Cœur ouvert »

Kémèrède ! Pamolie !
HAÏTI LÉVÉ !

Refrain :

HAÏTI Chérie
Je suis nègre
HAÏTI Chérie
Tu es nègre
Et, c’est toi qui as frayé le chemin
La dignité de l’Homme réside dans sa liberté.

1. Tu t’es défait de tes chaînes par toi-même
Et Toussaint LOUVERTURE a donné la charge :
« HAÏTI, DEBOUT ! »
La DIGNITÉ, c’est la LIBERTÉ … !

2. Unis, vous vous battiez pieds nus
DESSALINES allait toujours de l’avant
L’indépendance, c’est la LIBERTÉ

3. Papa Doc, bébé Doc – des traîtres
Quant aux tontons MACOUTES, des « Officiels nus »
Et la lutte continue !

4. Le vodou, lien sacré avec l’Afrique mère,
Comme LUMUMBA, SANKARA, MAKEBA …
Même combat avec la diaspora : UNITÉ.
Prix à payer : sang versé.
« Cœur ouvert »
Kémèrède ! Pamolie !
HAÏTI LÉVÉ !

Ecrite à la demande de la communauté haïtienne vivant au Gabon, « 12-01-10 La Chanson d’Haïti » est une exaltation de la première République noire indépendante, après le violent séisme ayant dévasté le pays. Cette mélodie plutôt joyeuse offre un contraste entre les images de désolation du tremblement de terre et l’espoir né de la remémoration des victoires historiques ayant contribué à donner une âme à cet Etat. Aussi, à l’image des héros des guerres de libération (Louverture, Dessalines, Lumumba, …) et en réponse à l’appel à l’« UNITÉ » de l’Afrique mère, le peuple haïtien est invité à réaffirmer sa marche  vers la « DIGNITÉ » ; d’où le cri d’encouragement – « HAÏTI LÉVÉ ! ».

Laisser un commentaire

sept − six =